Fatrasproduction

Créations théâtrales & performances 
>> 
scène / stage
collectif / collective
écriture / writing
dramaturgie /dramaturgy







Puisque notre absence  

2020-2021
On going...
Photographie © Pierre Liebaert

Cycle  

2019

DAF festival ; Genève. Avril.

Avec la musicienne Viva Sanchez de l’Ensemble Batida.

“Et l’oiseau engendra le ciel...”; texte de l’infini.


Photographie © DR



Eclipse

2018

Baz’art festival; Genève.Juin.
La violence, cicatrice toujours réécrite.
Violence, a scar that is always rewritten.
Performance.

Avec Mélina Martin.

Photographie © Beata Szparagowska





Combat

2016-2017







Théâtre Les Halles – Sierre, 8-18 décembre 2016.
Reprise: Le Galpon – Genève, 10 & 11 mai 2017.

Avec le soutien de la Loterie Romande, le TLH, le Canton du Valais, le Malévoz quartier culturel et Le Galpon.




Un projet développé avec Sonia Rickli (jeu et lumières) et Brice Catherin (musique).

Un face-à-face, entrecroisement, entrechoquement de deux langues : la langue écrite et la langue orale.
Un combat.

A face-to-face encounter, a clash of two languages: written and oral. A fight.



Photographies © Olivier Lovey © Elisa Murcia Artengo

Tricherie

2014-2015


Festival Baz’art, Genève, les 14 et 15 juin 2014.
Festival Au Carré, Mons, Juillet 2015.


 
Plongée dans le langage quotidien de la haine, sans tricher et mot à mot.

In the everyday language of hate. 
Musique : Brice Catherin.
Lumières : Jonathan O’Hear.
Photographies © Andy Craps



Pollen, etc.

2013



Théâtre du Galpon – Genève – du 9 au 13 avril 2013. 

Avec le soutien de la Ville de Genève.
Installation performance.

Faire une grenade de pollen; la jeter derrière l’épaule.
Partir, et rien ne sera plus comme avant car j’abandonne les miens.
Leave, and nothing will be the same as before.


Avec Olivia Csiky Trnka.

Photographies © Christian Lutz



Labyrinthe.s

2013



 Théâtre de l’Usine de Genève du 24 octobre au 3 novembre.


Ecrire à partir des personnages d’un jeu de cartes: les 4 personnalités d’une Reine, d’un Roi, d’un Valet, d’un As. Faire tirer au sort chaque soir par les spectateurs les personnages joués.

Write from the characters of a card game.
Invite the spectators draw lots each evening for the characters played.

Avec Nina Langensand et Valérie Liengme.
Lumières : Jonathan O’Hear
Musique : Brice Catherin.
Spatialisation sonore: Vanessa Court. 
Costumes : Véronika Segovia.
Photographies © Beata Szparagowska


À table

2013



Diner débat politique Théâtre de l’Usine. Invité Yannick Butel. Département culture Ville de Genève, DIP.
Photographies © Beata Szparagowska




Avenir temporaire

2012



Festival de
La Bâtie.

10 heures de spectacles, 10 épisodes différents,
17 artistes sur le plateau, invité.e.s à tour de rôle, un geste artistique en commun. Une folie.

10 hours of shows, 10 different episodes, 17 artists on the set, an artistic gesture in common. A madness.

Présenté au Théâtre de l’Usine dans le cadre du Festival de La Bâtie – Genève.





En co-écriture avec Julie Gilbert (auteure et scénariste).
Sculptures: Loredane Strachnov.
Avec le soutien de la Ville de Genève et du DIP.

Chapitre 1 : Bataille, avec la Compagnie Motus
Chapitre 2 : L’Innommable, avec Lina Saneh & Rabih Mroué
Chapitre 3 : Brice Catherin (musicien) & Foofwa d’Imobilité (danseur)… etc.


Photographies © Beata Szparagowska


De l’air dans les cheveux

2012

Présentation au Vrak festival de Bruxelles et au théâtre de L’Oiseau mouche de Roubaix.
De vieilles photographies sur des marchés épars.
Une histoire écrite à partir de leur solitude.

Old photographs losted in markets. A story written from their solitude.

Une mise en rythme avec Daniel Larrieu.








Oasis provisoire

2012

Texte pour 4 personnages et une seule voix.
La prosituée, l’ouvrière, les clients. Interrogation sur la force des discours, sur la position de la prostituée, de la fille facile, de la femme “qui travaille”, en unité, en face à face.
A prostitute. A worker. Two men.
Question on the place of women, the easy girl and the worker.




La main dans le sac

2009-10



Création issue d’un processus de recherche entamé à L’L (Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création – Bruxelles) en 2009/10, cette performance a été présentée à Montévideo (Marseille), à l’Echangeur-scène conventionnée (Fère-en-Tardennois), au festival d’Hédé, au festival Court toujours (Thionville) au Grü/transthéâtre (Genève), et à Kinshasa (RDC).

S’appuyer sur le travail du philosophe Wittgenstein, partir d’un fait réel – un adolescent pris la main dans le sac – et remettre en cause la véracité des faits en bousculant les codes langagiers.

Rely on the work of the philosopher Wittgenstein, start from a real fact, and question the truth by questioning the truth of the language..

Regard extérieur écriture et danse: Daniel Larrieu. Scénographie : Hubert Colas. Dessins : Mirjana Farkas. Lumières : Jonathan O’Hear.

Photographies © Beata Szparagowska


Le hamac

Installation sonore

 
Texte d’une femme, murmurée à l’oreille, au sein d’un cocon.

Nuits Blanches de Bruxelles 2009.
Puis : Marseille, Genève, Kinshasa.





Chanteur

plutôt
qu’acteur

Festival d’Avignon


Sujet à vif. 2008

Des invités différents tous les jours, de Marc Augé, Hervé Vilard à Bernard Stiegler, avec pour interrogation première > qu’est-ce qui est à l’origine de la transmission entre deux êtres ?What causes a transmission ?
Co production Massimo Furlan & Marielle Pinsard.